Connexion    
Conseil > Collectivités locales > Références de conseils > Un règlement architectural pour le lotissement Bourlione à Corbas

Un règlement architectural pour le lotissement Bourlione à Corbas

 

Septembre - octobre 2006
Commanditaire de la mission : commune
Maîtrise d’ouvrage : privée
Modalités de la mission : avis

Pour gérer l’évolution du bâti d’une opération d’habitat groupé au sein du lotissement « Bourlione », la commune de Corbas a fait appel au CAUE du Rhône pour l’élaboration d’un cahier de recommandations concernant les projets de surélévation de maisons.
Après analyse du bâti existant le CAUE a établi les « règles » d’une évolution possible du bâti dans le respect d’une harmonie d’ensemble.
Les maisons sont organisées le long d’une rue et sont liées entre elles par des volumes subordonnés plus bas et en retrait par rapport à l’alignement des maisons.
Ils abritent différentes fonctions annexes telles que passage couvert, garage, etc.
Quelques surélévations au-dessus de ces volumes ont déjà été construites en même temps que les maisons. A l’exception de quelques maisons plus grandes, le niveau de faîtage
de ces constructions reste en dessous de l’acrotère des maisons.
Côté rue, elles sont dotées d’ouvertures qui vont de la fenêtre simple jusqu’à la porte-fenêtre donnant sur un balcon pour les maisons plus grandes.



Exemple d’élévation sur rue :
L’ensemble se caractérise par une volumétrie simple et des ouvertures dont la position et les proportions sont à l’échelle des façades.
La hiérarchie entre les constructions permet une lecture facile des maisons qui rythment l’ensemble le long de la rue.
Lors d’un projet de surélévation, il est donc important de respecter ces caractéristiques qui font la qualité de l’ensemble.
Toute demande d’extension fera l’objet d’un examen particulier qui veillera à l’adaptation des règles générales ci-dessous au contexte spécifique de la demande:



QUELQUES REGLES À RESPECTER
• Hauteur : la hauteur de l’acrotère de la surélévation doit correspondre à la hauteur du rebord des plus petites fenêtres en façade si elles existent. Sinon, la hauteur de l’acrotère du volume surélevé sera d’environ 4,20m à compter du sol.
• Largeur : la surélévation doit s’inscrire entre les murs pignon des deux maisons adjacentes. Les surélévations partielles ne seront pas autorisées.
• Murs : les murs seront enduits de la même façon que les murs des maisons adjacentes de manière à former une unité.
Les parties lisses et blanches visibles sur certaines surélévations peuvent être reprises à condition qu’elles correspondent en termes de dimensions, texture et couleur.
• Toiture : le débord de toiture, la couverture, les chéneaux, les coloris ainsi que l’inclinaison (40%) seront identiques à ceux des toitures existantes.
• Ouvertures : la ou les ouvertures seront placées de façon identique à celles des surélévations déjà existantes. Les fenêtres de toiture sont acceptées à condition que ce ne soient pas les seules ouvertures du volume. Les murs aveugles sur rue sont proscrits. La matière et l’aspect extérieur des menuiseries seront identiques à ceux des menuiseries existantes.

 
 
 
  Envoyer cet article

Réseaux sociaux

Contactez-nous

Adresse :

CAUE Rhône Métropole
6bis, quai Saint-Vincent
69283 Lyon cedex 01

Tel : 04 72 07 44 55

Fax : 04 72 07 44 59


Formulaire de contact