Connexion    
Evénements > Expositions > Biographie de Maurice Novarina

Biographie de Maurice Novarina

Né en 1907 à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), Maurice Novarina exerce en tant qu'architecte et urbaniste entre 1933 et 2000. Ancien élève de l'École Nationale Supérieure des beaux-arts de Paris et ingénieur de l'École Supérieure des Travaux Publics, il débute sa carrière en 1933, avec la construction de la petite église de Vongy (Haute-Savoie). La commande religieuse constitue un domaine fécond de son activité qui le conduit à travailler notamment avec le Père Couturier, figure emblématique du renouveau de l'art sacré après la seconde guerre mondiale en France, ainsi qu’avec de nombreux artistes contemporains comme Fernand Léger, Georges Rouault, Jean Bazaine, Alfred Manessier et Pierre Sabatier.


Un acteur majeur de la Reconstruction
À partir de 1948, il travaille pour le MRU (Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme) et mène de nombreux chantiers en France, notamment à Annecy, en Haute-Savoie et à Pont-Audemer, dans le département de l'Eure. Dans les années 1960, il est chargé de plusieurs opérations de ZUP comme architecte en chef, à l'heure des doctrines urbaines rationalistes largement influencées par les CIAM (Congrès Internationaux d'Architecture Moderne). Les projets d'urbanisme touchent les villes d'Annecy, Besançon, Dôle, Argentan, Alençon, Saint-Quentin-en-Yvelines, Villefranche-sur-Saône et Grenoble. À Lyon, Novarina a été également associé au quartier de La Duchère, dont le plan-masse et les ordonnances sont dessinés par François-Régis Cottin. Aux côtés des barres et des tours, les équipements culturels et sportifs se multiplient. Novarina reçoit la commande d'importants édifices publics à l’image de la maison de la culture de Thonon-les-Bains, des maisons des jeunes de Novel et d’Annemasse, des plages et des centres nautiques d'Evian-les-Bains, de Thonon-les-Bains et de Divonne-les-Bains sans parler du palais des sports de Megève.


Du Village Olympique de Grenoble aux ouvrages d'art
En 1965, la ville de Grenoble lui confie la réalisation des ensembles urbains du Village Olympique et du quartier Malherbe, ainsi que son hôtel de ville qui compte pour l’une de ses œuvres les plus emblématiques. En 1973, il remporte encore le concours du palais de Justice d'Annecy et en 1981, il inaugure le centre culturel Bonlieu dans la même ville. Menant de front une activité d’architecte et d’ingénieur, ses dernières années d’activité sont notamment marquées par la conception d’ambitieux ouvrages d’art dont le viaduc autoroutier de Nantua (Ain) en 1986. A ces dernières réalisations, il faut ajouter des immeubles résidentiels, des maisons particulières, des hôtels, des hôpitaux, des bâtiments scolaires et universitaires ainsi que des commandes à l'étranger dont le centre de télévision à Riyadh en Arabie Saoudite. La géographie de son œuvre s’étend principalement dans l'Est de la France (Haute-Savoie, Savoie, Doubs, Jura, Isère) ainsi qu’en région parisienne. Sa carrière sera marquée par près de 300 projets dont plus de 30 000 logements. Par sa diversité et sa qualité, l’œuvre de Novarina se révèle tout à fait exemplaire des profondes transformations architecturales et urbaines du siècle passé.


Notre Dame de Beligny (Villefranche-sur-Saône)

 
  Envoyer cet article

Réseaux sociaux

Contactez-nous

Adresse :

CAUE Rhône Métropole
6bis, quai Saint-Vincent
69283 Lyon cedex 01

Tel : 04 72 07 44 55

Fax : 04 72 07 44 59


Formulaire de contact